• featured
  • featured
  • featured

Vinification

Les arômes du vin sont générés grâce à des fermentations successives. Pour contrôler ces fermentations, on utilise des levures et des bactéries.

Lors de la fermentation alcoolique, les moûts sont transformés en vins et produisent de l’alcool et des arômes floraux et fruités, caractéristiques des vins jeunes. Lors de cette phase, le vin ne s’oxyde pas, l’oxygène étant consommé par les levures.

Ensuite, la fermentation malolactique (durant laquelle le vin perd une partie de son acidité) apporte au vin des notes aromatiques briochées, beurrées. L’utilisation de bactéries sélectionnées permet le démarrage rapide de cette fermentation, qui n’a ainsi aucune incidence majeure sur le potentiel de garde.